LE CABINET

NOS HORAIRES

Le lundi, mardi et jeudi de 9h à 18h

Le mercredi et vendredi de 9h à 13h 

© 2019 par M&S consulting

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Durée Hospitalisation : 

Ambulatoire

Anesthésie :

Anesthésie locale + sédation ou

Anesthésie générale

Durée opération : 

1h à 2h

Infos pratiques

Durée rétablissement : 

7 à 15 jours

Tarifs : 

2500€

Intervention très fréquente, la Gynécomastie se caractérise par l’hypertrophie de la poitrine chez l’homme. Le volume de la poitrine est plus important qu’à l’accoutumée, ce qui peut entrainer une gêne physique et sociale.

La gynécomastie se manifeste par un développement important de la glande mammaire, donnant l’impression que l’homme possède des « seins ».

Il faut distinguer deux types de gynécomastie :

  • La gynécomastie de type glandulaire plus fréquent chez l’adolescent et le jeune homme. Disparaissant souvent tout seul après l’adolescence, devant ce type de gynécomastie nous devons tous de même éliminer des autres causes par un bilan complet.

 

  • La gynécomastie de type graisseuse plus fréquent chez le patient en surpoids ou ancien obèse.

Aux patients complexés par le développement anormal de leurs seins. Les patients n’osent pas se déshabiller en public ou cachent leurs seins par des vêtements très larges. Certains culturistes se font opérer pour dégraisser et assécher la région du thorax.

Elle s’adresse également aux personnes chez qui l’amaigrissement et la musculation ne fait plus diminuer le volume des seins.

Ce volume anormal des seins a plusieurs causes dont les principales sont la prise de poids ou le développement anormal de la glande mammaire au cours de la puberté. Il existe des causes médicamenteuses, malformatives, toxiques qui doivent être toujours recherchées selon les cas.

Fiche opération EN

Dans les cas légers ou moyens, une lipoaspiration suffit. On utilise alors des petites incisions de 2 à 3 mm de chaque côté du thorax.

Dans les cas importants, s’il y a de la glande mammaire, il faut associer l’ablation de la glande trop développée et ajouter une cicatrice dans la moitié inférieure de l’aréole : c’est la cicatrice périaréolaire.

Pour diminuer les indications de cette technique qui laisse des cicatrices qui sont souvent disgracieuses, le Dr Benatar privilégie dans ces cas une lipoaspiration associé à un shaveur. Il s’agit d’un petit instrument introduit par les même petits trous et qui va ronger la glande. Cela évite les cicatrices et donne de très bon résultat.

Dans les cas majeurs on réalise une plastie des seins avec une cicatrice autour de l’aréole et sous mammaire.

Les douleurs et ecchymoses sont légers et durent quelques jours. L’œdème va disparaître à 80% à la fin du premier mois et totalement à la fin du troisième mois. Le port d’une gaine est nécessaire pendant 1 mois.

Les pansements sont refaits 1 fois par semaine pendant 2 semaines.

La reprise du travail est possible à partir de 7 à 10 jours après l’intervention en fonction de la technique utilisée.

A l’origine d’un complexe profond, la gynécomastie est souvent un sujet tabou. Pourtant son traitement par lipoaspiration est rapide et facile.

Le mot du DMB

Posez-nous directement vos questions, Dr Benatar vous répond :